12 anecdotes de stages hilarantes


Lifestyle / vendredi, novembre 10th, 2017

Aujourd’hui, c’est le 10 novembre, et c’est la journée internationale des stagiaires. Nous sommes presque tous passé par la case bosser-sans-être-payé-ou-très-peu à de nombreuses reprises. Pour l’occasion, voici quelques anecdotes amusantes d’anciennes stagiaires qui ont connu quelques galères :

“Pendant mon stage en relations presse, je suis allé, avec ma boss de l’époque, au festival sur lequel on travaillait. On était en voiture et le GPS ne fonctionnait pas. Donc elle comptait sur moi pour lui indiquer la route. Sauf que j’ai le sens de l’orientation d’une huître ! Alors en plein tunnel et sans réseau, elle me demande si elle doit aller à gauche ou à droite. Je réponds “la droite”. Et là, elle me dit que si c’est la bonne direction, elle m’engage…En fait c’était à gauche…” – Sandra

“Ça faisait deux mois que j’étais en stage. Après une soirée arrosée avec des amis, alors que je m’apprêtais à rentrer chez moi, les employés d’un autre service de ma boite entre dans le bar. Du coup, je paye une tournée de shots, et danse le rock avec le chef. Le lendemain, tout le monde est passé vérifier que la stagiaire alcoolique n’avait pas trop la gueule de bois.” – Mélanie 

“C’était lors de mon stage en maison de retraite. Je finissais de m’occuper d’une patiente, quand elle attrape ma main et me mord de façon très hargneuse. Sauf qu’elle n’avait pas de dents, ni son dentier. Donc elle me mordait avec sa gencive.” – Mélissa

“Un ami m’a raconté que lors de son stage au service psychiatrique d’un hôpital, un couple s’est présenté en expliquant qu’ils avaient des apparitions du fantôme d’une cousine germaine. Comme en dehors des hallucinations il n’y avait aucun élément qui justifiait leur internement, il leur a donné le numéro d’un exorciste.” – Marine

“Je me rappelle que lors d’un stage en agence d’intérim, ma boss me lance un matin en arrivant “bah t’as pas fait le café !” alors que je ne ne l’avais jamais fait. Du coup, je lui ai répondu que je n’en faisais pas parce que je n’en buvais pas. Elle m’a rétorqué que tous les stagiaires précédents faisaient le café. Au final je n’ai jamais fait son café, mais elle me demandait d’aller lui acheter ses cigarettes, son pain et disait que ses stagiaires étaient ses esclaves.” – Claudiana

“J’ai refusé d’assister à une réunion qui se déroulait dans un autre bâtiment parce que j’avais mis des escarpins neufs qui me faisaient mal aux pieds. Et j’ai osé le dire à mon chef à qui ça n’a pas plu. Je ne me permettrais jamais de le faire aujourd’hui. ” – Layla

“Je suis rentrée dans le bureau d’un collègue dont la porte était ouverte. Et il avait la position la plus bizarre du monde : il était à quatre pattes sur sa chaise de bureau, comme en levrette, et son visage était proche de l’écran d’ordinateur. En le voyant j’ai éclaté de rire, il s’est senti pris sur le fait et n’a pas vraiment su s’expliquer, mais je crois qu’il voulait juste détendre son dos.” – Caroline

“Une fois, je suis arrivée en stage après avoir mangé un space cake la veille. J’étais complètement stone, et j’ai rigolé toute la matinée.” – Layla

C’était lors de mon stage avec une psychologue en institut. Au moment de me présenter un de ses patients ado, le petit a foncé sur moi et s’est frotté comme un chien en disant lascivement “sexe, amour, capote, faire l’amour, sexe, capote…” – Juliette

“Je travaillais dans une agence de location d’appartements meublés, et on m’a demandé de faire l’état des lieux suite au départ d’un locataire. Il restait au milieu du salon des cartons de vaisselles et des livres. Alors on jette et récupère tout ce qui traîne dans l’appartement qui devait être reloué le lendemain. Deux jours plus tard, crise de panique : la locataire avait oublié de prolonger son contrat et était en week-end. On avait juste jeté tous ses cadeaux de mariage.” – Mélanie

“Lors de mon premier stage, je voulais être habillée “en dame”. Du coup je portais parfois des escarpins. Or, j’ai un gros souci de transpiration des pieds quand ma peau est en contact direct avec une chaussure. Donc une fois, j’entre dans le bureau de ma boss, et sa collègue arrive et s’exclame “ça pue les pieds ici”. Là j’ai eu la honte de ma vie, mais j’ai fait comme si je ne savais pas d’où ça venait.” – Caroline

“C’était lors de mon tout premier stage dans une radio locale. J’étais parti faire l’interview du président de l’université de la région, avec une stagiaire plus expérimentée. A la fin de l’entretien, le président se tourne vers moi et me demande gentiment si je fais mon stage de 3ème. J’avais 21 ans.” – Audrey.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.