Avril : Le mois de la Terre (Earth Month)


Culture / mercredi, avril 10th, 2019

Célébrons le mois de la Terre en nous engageant pour l’environnement !

Le mois d’avril marque le retour du printemps : les températures remontent, les arbres fleurissent et les fleurs les plus précoces sortent de terre et décorent nos parterres. Le mois d’avril est également le mois de la Terre, ou Earth Month, tel qu’il s’intitule dans son pays d’origine, les Etats-Unis. Le mois de la Terre invite à s’engager pour construire un futur meilleur, respectueux des ressources naturelles et de la diversité de la vie sur notre belle planète. C’est un mois qui invite à prendre soin de notre environnement et à prendre conscience de toutes les actions que nous pouvons mener au quotidien. Il s’agit de nous impliquer dans la sauvegarde des ressources naturelles, mais également de considérer le soin que nous pouvons apporter à nos concitoyens de la terre, humains comme animaux.

 

L’histoire du « Earth Month »

Avant que le mois d’avril ne soit estampillé mois de la Terre et soit l’occasion de nombreuses mobilisations en faveur de causes environnementales, il ne s’agissait que d’une journée : le jour de la Terre, ou « Earth Day ». En 1970 aux Etats-Unis, le sénateur du Wisconsin, Gaylord Nelson, proposa de faire la journée du 22 avril un jour national de sensibilisation et d’éducation à la protection de l’environnement. En effet, depuis les années 1960, une conscience écologique émergeait partout dans le monde. Le mouvement hippy aux Etats-Unis était le symbole de cette conscience émergeante, en prônant un retour à des valeurs proches de la nature et respectueuses de tous les humains et êtres vivants. En 1962 la biologiste Rachel Carson avait publié l’un de ses bestseller Printemps silencieux dans lequel elle analysait les périls environnementaux posés par l’industrie agroalimentaire. Cet ouvrage, vendu à plus de 500 000 exemplaires dans 24 pays différents, a commencé à attirer l’attention du public sur la protection des organismes vivants, l’environnement ainsi que sur les liens entre la pollution et la santé publique.

Cependant, cette conscience restait très marginale, c’est pourquoi il était essentiel de donner une visibilité politique aux périls environnementaux. Ça été chose faite le 22 avril 1970 : en ce premier jour de la Terre, 20 millions de personnes aux Etats-Unis ont manifesté dans les rues, les parcs, les auditoriums à travers le pays pour protester contre la détérioration de l’environnement. A partir de 1990, cet événement qui avait lieu tous les dix ans est devenu annuel. La conscience internationale n’a cessé de s’étendre : les luttes contre les industries polluantes, les déchets toxiques, les pesticides, la disparition de la biodiversité et l’extinction massive d’espèces ont gagné en puissance. En se rassemblant, ces luttes forment une large communauté consciente qui se mobilise au quotidien, partout dans le monde.

Le mois de la Terre est l’occasion de mettre au centre de l’attention publique les questions environnementales. Des conférences, des actions et des manifestations sont organisées pour continuer à éduquer les populations et à proposer des actions concrètes pour protéger la planète, sa biodiversité ainsi que la santé de l’humanité.

 

Les idées directrices : les « 10 R » du développement durable

 Il n’est jamais perdu de le rappeler : tout ce dont nous avons besoin pour notre survie et notre bien-être dépend de notre environnement naturel. Pour prendre soin de celui-ci, le mouvement du mois de la Terre propose les « 10 R » : un ensemble d’actions concrètes pour jouer son rôle dans la préservation de l’environnement.

RESPECTER : Il est essentiel d’avoir en premier lieu un profond respect pour soi-même ainsi que pour les autres. C’est ce respect qui nous pousse à protéger notre environnement naturel, physique, culturel, social et économique, mais surtout l’écosystème fragile de notre Terre. Sans la notion fondamentale de respect, nous ne pouvons pas nous attacher à prendre soin de nous-mêmes, des autres et de l’environnement.

REFUSER : Rejetez l’idée d’utiliser quoi que ce soit qui puisse causer du tort à vous-mêmes, à quelqu’un d’autre ou bien à notre écosystème délicat. Refusez de consommer de la nourriture ou des produits qui ne sont pas correctement certifiés.

REDUIRE : Réduisez ou mettez un terme à la consommation de produits ayant un impact négatif sur l’environnement : les produits nécessitant trop de transport, trop d’emballage plastique, la nourriture transformée industriellement et les fruits et légumes hors-saison.

REUTILISER : Récupérez et donnez une seconde vie à des objets qui peuvent encore servir.

RENOUVELLER : Réparez, reconstruisez des objets qui ont été utilisés pour qu’ils puissent à nouveau servir.

RECYCLER : Récupérez et transformez les objets qui ne peuvent plus servir leur fonction première afin de les rendre à nouveau utiles. Cela permet de réduire l’utilisation de matériaux bruts et la dépense d’énergie liée à la fabrication de nouveaux produits.

RESPONSABILISER : Tenir les individus, les entreprises et les gouvernements responsables mentalement, moralement ou légalement. Demander davantage de transparence dans les processus de fabrication des biens de consommation et de destruction des déchets.

REPENSER : Participer à changer les manières de penser et de voir le monde pour choisir d’agir d’une manière qui ne porte pas préjudice aux autres ou à l’environnement. L’ensemble des entreprises et des gouvernements doivent être amenés à changer progressivement leurs structures.

REPLANTER : Prévenir et corriger la déforestation et la destruction de zones naturelles – lorsque celles-ci ne sont pas justifiées et causent des dommages à l’écosystème.

RESTAURER : Rendre leur état naturel aux systèmes abîmés ou améliorer la situation afin de garantir leur restauration et leurs possibilités d’expansion sans être à nouveau menacés.

Le mois de la Terre est un mois d’activités, d’éducation et de partage des connaissances sur les problèmes environnementaux et sociaux-économiques. Ce mois concentre un grand nombre d’actions et permet de donner une visibilité sur le long terme aux activités de protection de l’environnement. Les « 10 R » sont un guide au quotidien pour penser comment améliorer la situation, comment faire de son mieux pour agir contre la détérioration des systèmes naturels.

En clair, ce mois nous invite à nous intéresser profondément à la manière dont nous interagissons avec notre environnement, à penser notre impact sur celui-ci et comment nous améliorer au quotidien. Il s’agit de mener des actions simples dans un premier temps, puis de nous impliquer toujours davantage pour notre futur au sein des systèmes naturels de notre planète. Le comportement des individus et surtout la voix de ceux-ci sont nécessaires pour transformer les usages économiques et politiques destructeurs des ressources naturelles.

Renouvelons notre engagement !

 

Et vous ? Quelles sont vos actions pour le Earth Mouth ?

Eve-Marine Bacqueyrisses

Sources :

https://www.epa.gov/earthday

https://www.earthday.org/about/the-history-of-earth-day/

https://www.earth-month.org/the-10-r-s-of-sustainability/

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.