Sélection de films vintages.


Culture / vendredi, mars 15th, 2019

Vous avez envie de passer une bonne soirée (ou un après-midi, personne ici ne juge) devant de bons
films ? Voici une sélection de films tout droit sortis des décennies 70, 80 et 90, parce que le vintage
est un art de vivre ! Certains n’ont pas pris une ride, d’autres accusent un peu plus le coup, fiez-vous
à votre sensibilité. Les films sont classés par thème, piochez ou inspirez-vous au gré de vos envies.

Pour faire des marathons de visionnage

Pour passer des heures entières à se prélasser devant des films vintages, rien de tel que de mettre le
nez dans des trilogies. Les indémodables des décennies 70 à 90 sont idéales pour un marathon de
visionnage !

La trilogie du Parrain (Francis Ford Coppola, 1972, 1974, 1990). L’ambiance capitonnée de la trilogie,
sa musique culte : le Parrain est idéal pour s’immerger dans l’univers fascinant de la dynastie des
Corleone, que l’on suit sur plusieurs générations.

La première trilogie Star Wars : IV Un nouvel espoir (Georges Lucas, 1977), V L’empire contre-attaque (Irvin Kershner, 1980), VI Le retour du jedi (Richard Marquand, 1983). En effet, en bonne trilogie de science-fiction vintage, les effets spéciaux ont vieilli. Mais c’est précisément ce qui est bon : se
replonger dans l’atmosphère d’une époque et revenir aux sources de cette saga qui n’en finit plus.
C’est également l’occasion de retrouver la merveilleuse Carrie Fisher dans le rôle qui a inspiré des
générations de femmes.

L’hilarante trilogie Retour vers le futur (Robert Zemeckis, 1985, 1989, 1990). Les déboires de Marty
McFly embarqué par le Dr Emmett Brown dans des sauts temporels. Laissez-vous à nouveau séduire
par la folie de ces personnages et leur course contre le temps.

Pour rire aux larmes

Le rire est l’une des meilleures choses qui existe pour la santé, à tel point que selon la sagesse
populaire il rallongerait l’espérance de vie. Faites-vous du bien, surtout si vous avez le moral en
berne : ces grands classiques de film comique sont à votre service. Autorisez-vous à rire aux larmes !

Toute la filmographie des Monty Python : Sacré Graal, La première folie des Monty Python, La vie de Brian… Piochez avec délice dans ces comédies à l’humour à la fois absurde et pointu ! Regardez-les
en anglais pour profiter de leur impayable accent.

Merci à notre Louis de Funès national : Rabbi Jacob, La folie des grandeurs, La soupe aux choux,
Pouic-Pouic… La filmographie de ce grand comique est une intarissable source de bonheur, si l’on sait
s’adapter au rythme un peu plus lent de ces comédies vintages.

Les années 90 en France ont donné naissance à un foisonnement de films à mourir de rire. On ne
vous présente plus Le diner de con (Francis Veber, 1998), La cité de la peur (Alain Berbérian, 1994), Le père Noël est une ordure (Jean-Marie Poiré, 1982) ou encore La vie est un long fleuve tranquille
(Étienne Chatiliez, 1988). Certain de ces films, vous les avez vus et revus. D’autres sont plus flous
dans votre mémoire : redonnez-leur leur chance de vous faire gagner de précieuses minutes de vie !

Eh bien, chantez maintenant !

Depuis les années 2000, et encore davantage depuis 2010, les comédies musicales connaissent un
nouvel âge d’or. Après des décennies de succès retentissant, elles étaient presque tombées en
désuétude depuis les années 70. Ces trois décennies de creux ont tout de même porté quelques
succès indémodables, et ont notamment porté Grease (Randal Kleiser, 1978), comédie musicale culte
par excellence.

Avant All that jazz (Bob Fosse, 1979), redécouvrez Cabaret (Bob Fosse, 1973) et l’inoubliable Liza
Minelli dans ce film culte qui a inspiré bien des comédies musicales (de burlesque notamment). Liant
l’histoire personnelle de l’héroïne et l’histoire difficile du début du XXe siècle, Cabaret est un
excellent divertissement qui témoigne de son époque.

Hair (Milos Forman, 1979) est également un film témoin de son époque. Situé en plein mouvement
hippy des années 70 aux Etats-Unis, c’est un requiem pour la paix qui met en scène la volonté d’une
partie de la jeunesse de se libérer de normes contraignantes. Les chansons de Hair ont
profondément pénétré la culture, et le style vestimentaire des personnages est une source
d’inspiration vintage !

Le Rocky Horror Picture Show (Jim Sharman, 1975) est une experience cinématographique très
intéressante. Cette comédie musicale se joue des codes dans un mélange burlesque horrifique et
érotique qui ne laisse pas indifférent. Pénétrez dans l’univers des sweet transvesties !

Pour frissonner


Si vous aimez les films de genre, vous êtes probablement déjà familier des films de cette liste. Si vous
êtes au contraire plutôt novice en la matière, voici quelques idées pour ressentir un exquis
frissonnement.

Carrie au bal du diable (Brian de Palma, 1976) est baigné d’une atmosphère malaisante : les rapports
entre les lycéens (particulièrement les lycéennes) d’une petite ville des Etats-Unis, créent une
tension qui monte graduellement jusqu’au célèbre déchainement du fameux bal.

Toujours dans une ambiance d’école, Suspiria (Dario Argento, 1977) possède une esthétique
troublante pour mettre le spectateur dans une sorte de transe. Suspiria est le film idéal pour les
cinéphiles à la recherche de sensations fortes. Il a d’ailleurs fait l’objet d’un remake en 2018.

Le cultissime Shining (Stanley Kubrick, 1980). Les images de ce film ont inspiré des générations de
cinéastes (et bon nombre de memes sur internet) et le suspense n’a pas pris une ride. Il suffit d’un
regard de Jack Nicholson pour plonger dans l’atmosphère morbide de l’hôtel de Shining…

D’humeur romantique ?

Les films de genre, très peu pour vous ? Vous préférez vous baigner dans la douceur d’une romance à
l’écran ? La cinématographie internationale est incroyablement vaste lorsqu’il s’agit de comédies ou
de drames romantiques. Voici quelques grands classiques qui font toujours du bien.

Annie Hall (Woody Allen, 1977) plonge le spectateur dans une histoire d’amour, de ses débuts
jusqu’à sa fin : les moments de bonheur du couple, puis les tensions qui finissent par en venir à bout.
Comment une vie peut être bouleversée par une histoire, et de quelle manière continuer à vivre
après un grand amour. Le tout porté par l’humour décapant de Woody Allen.

Before sunrise (Richard Linklater, 1995) : dans un train, les personnages se rencontrent. Ils ne se
quittent pas immédiatement, et passent une nuit à se découvrir et à échanger sur la vie, sur l’amour.
Ce film à la jolie portée philosophique est le premier volet d’une trilogie qui s’étale sur plusieurs
années.

Il est certain que Flashdance (Adrian Lyne, 1983) est un classique absolu du genre. Il est impossible
de se tromper sur son époque : tout dans ce film transpire les années 80, la mode vestimentaire des
personnages, le grain de l’image, la musique. Montez dans une machine à remonter le temps en vous
replongeant dans ce film dont les scènes cultes n’ont cessé d’être reprises !

 

Eve-Marine Bacqueyrisses

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.