Pourquoi une mode éthique est essentielle ?


Lifestyle, Mode / jeudi, décembre 27th, 2018

Pourquoi une mode éthique est essentielle ?

Comme beaucoup d’entre vous, j’aime la mode, j’adore faire du shopping. Cependant, ma conscience écologique me faisait culpabiliser à chaque fois que j’achetais un jeans chez Monki, ou un pull chez Zara. Je me suis donc essayé au minimalisme, mais l’acheteuse compulsive que je suis, et qui craque facilement pour une jolie vitrine s’est retrouvée rapidement très frustrée. Finalement, j’ai cherché des alternatives qui me conviendraient d’avantage. Avant de vous en parler, laissez-moi vous faire un petit topo sur les conséquences négatives de la fast fashion.

 

Qu’est ce que la “fast fashion” ?

Tout d’abord, l’industrie a radicalement changé depuis près d’un demi siècle. Nos modes de consommation ont donc également été modifié. Les produits que nous achetons sont jetables, éphémères et changent constamment. Des nouveautés apparaissent toutes les semaines. Et pour garder le rythme et répondre à des attentes qu’elles ont elles-même crées, les entreprises ont développé une organisation et une stratégie de marketing permettant de produire vite, en grande quantité et à moindre coût.

Les économies auxquelles elles procèdent concernent la qualité des produits, leur fabrication, les matériaux utilisés, mais également la qualité des conditions de travail de leurs employés et leur salaire. Ainsi, concernant l’industrie du textile en particulier, et pour donner un exemple précis, le prix d’un simple t-shirt qui est de 8,39 € avant son entrée en magasin, et vendu 29 €* (chiffres du site ethique-sur-etiquette.org). Du champs de coton au rayon d’une boutique de la rue de Rivoli (pour les parisiens), il faut également prendre en compte le coût écologique d’une telle production :

  • grande consommation d’eau
  • utilisation de pesticides
  • émissions de gaz
  • déforestation
  • pollution de l’eau…

Ainsi, il m’est de plus en plus difficile de participer à faire fructifier une industrie et un système économique qui ne se soucie pas de son impact sur l’environnement et des conditions de travail et de vie des personnes sur lesquelles repose sa fortune. Je pourrais aussi parler de l’impact de tels produits sur les consommateurs. En plus d’encourager à la dépense, nous nous retrouvons en contact avec des matières contenant des substances toxiques. Enfin, les vêtements ont une durée de vie si courte qu’il faut régulièrement les remplacer.

Quelles sont les alternatives à la fast fashion ?

Le minimalisme

C’est la première alternative dont je parlais au début de cet article. Être minimaliste, c’est choisir d’avoir une garde-robe contenant très peu de vêtements, que l’on ne remplace que lorsqu’ils sont vraiment usés. Selon Bea Johnson, papesse du zéro déchet, l’idéal serait de posséder 16 vêtements, 5 paires de sous-vêtements, 3 vestes et 6 paires de chaussures**. Les fashionistas minimalistes mixent leurs pièces afin de créer de tenues différentes pour toutes les occasions. L’avantage est de porter des vêtements de qualité qui durent longtemps, de faire des économies, d’avoir plus de place et de passer moins de temps à faire du shopping et choisir ses tenues.

 La réparation

On y pense très peu, mais il est aussi possible de sortir la machine à coudre du grenier et de réparer des vêtements abîmés, recoudre des chaussettes ou faire disparaître un accro. Idem pour mettre un vêtement à sa taille ou le personnaliser.

Le 2nd hand et le vintage

Voilà mon alternative préférée, comme vous pouvez le deviner puisque vous êtes actuellement sur le blog de ma propre boutique. La solution de la fripe n’a pas très bonne réputation. Mais son image change progressivement, encouragée notamment par les réseaux sociaux. Il s’agit de recyclage. Les friperies et boutiques vintages regorgent de pièces pour tous les styles, de toutes les époques et pour tous les budgets.  Vous y trouverez également des vêtements de grandes marques à des prix plus que raisonnables, ainsi que des pièces rares. Parfait pour avoir un look unique.

Les marques éthiques

Enfin, la dernière solution que je vous propose est celle de se tourner vers des marques soucieuses de la qualité des vêtements et de leur méthode de fabrication. Souvent bio, parfois upcyclé, utilisant des matières recyclées ou participant au commerce équitable, on en trouve principalement sur internet, mais de nombreuses boutiques et concept store les mettent en avant.

Voilà ! J’espère que ces éléments vous convaincront de participer à ce mouvement écologique qui vise à changer une des industries les plus polluantes qui soit, et ce, en aillant beaucoup de style !

Les ressources :

*https://ethique-sur-etiquette.org/Decomposition-du-prix-d-un-T-shirt

**”Zéro déchet, 100 astuces pour alléger sa vie”, de Béa Johnson

https://www.greenpeace.fr/mode-detox-ou-en-est-le-secteur-textile/

https://www.eco-sapiens.com/dossier-97-Le-coton-bio-et-equitable.html

https://www.consoglobe.com/beaute/mode

https://positivr.fr/category/a/tendances/

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.